Qui était Henri Gamala?

Henri Gamala : une figure emblématique de l’école publique en Lozère

 

Henri Gamala est né le 12 septembre 1907 à Villasavary (Aude), il est décédé en service le 15 janvier 1947.

Il a été en fonction aux écoles publiques du Collet de Dèze du 1er octobre 1928 jusqu’à sa mort, d’abord comme professeur de mathématiques et sciences et comme directeur du cours complémentaire. Par sa haute valeur éducative et son grand dévouement à l’école laïque, il a laissé un souvenir impérissable.

Le 11 novembre 1956, le conseil municipal décide de donner au nouveau groupe scolaire le nom de « groupe scolaire Henri Gamala ».

Le 25 février 1978, à la demande de Monsieur l’Inspecteur d’Académie de la Lozère, le Conseil Municipal est amené à se prononcer officiellement sur la dénomination du collège, il est décidé à l’unanimité de confirmer la décision du Conseil Municipal du 11 novembre 1956.

 

Henri Gamala
Henri Gamala

Sources : « Le Collétain » n°33 - octobre 1979 et « Vivre au Collet » n°5 - 1er trimestre 2010, pour les photos

LE TÉMOIGNAGE D’UNE COLLÈGUE ET AMIE...

« GA MA LA, trois syllabes aux sonorités graves mais nettes comme l’homme qu’elles désignent, qui peuvent cependant devenir amples et gaies car cet homme savait admirablement rire et faire rire. Il y avait en effet deux hommes en lui. Le Maître d’abord, et surtout le Maître. Ses chefs ont dit sa compétence, les succès de ses élèves aux examens l’ont prouvée – on reconnaissait entre toutes les copies de ses élèves, à leur présentation, leur logique, leur contenu à la fois complet et condensé – un maître sévère mais juste que ses élèves craignaient et révéraient pour ces mêmes qualités. Peut-être – sans l’infirmité qui le marquait * - son autorité incontestée eût-elle quelquefois été adoucie d’un sourire car il était naturellement gai, plein d’humour et profondément humain. Entièrement séparée de sa vie heureuse d’enseignant, il y avait sa vie privée remplie de tristesse : deux fois orphelin (il avait perdu au Collet cette jolie petite grand-mère qui l’avait élevé et qu’il adorait), il vivait avec une vieille tante à demi-impotente qui semblait absolument différente de lui et qu’il ne supportait que parce qu’elle était la fille de sa grand-mère. Il souffrait de la savoir avare, méfiante et jalouse de surcroît, ce qui explique qu’il ait recherché l’affection de ses amis. Avec eux, alors, il devenait tout autre. La classe terminée, dans leur cercle restreint il s’épanouissait ; son entourage lui doit des moments privilégiés ou sa verve pétillante et malicieuse, taquinait, relevait les tics des uns, la vanité des autres, la sottise de certains, parfois dans de quatrains mordants, jamais très méchant. Dans les réunions amicales avec ses collègues, c’était lui le boute-en-train et il était capable de farces de collégien. Cet homme là, peu de gens l’ont connu, qui apprenait à danser dans le hall de l’école, afin de fêter joyeusement la libération à laquelle il avait secrètement participé. Il acheva bien tristement sa vie, malgré la présence quotidienne de ses amis, que sa tante était bien obligée de supporter. On trouvait dans ses yeux, si rieurs autrefois, toute la tristesse du monde et quand il ne parlait plus guère il faisait encore un effort pour mettre sa reconnaissance dans un sourire. Par une froide journée d’hiver, ses plus proches amis l’ont accompagné à Castelnaudary dans le cimetière où il a rejoint sous une bourrasque de neige tous ceux qu’il avait aimés. »

* ndlr :il était bossu

Un magnifique et ô combien émouvant témoignage de Madame Madeleine BRUN, institutrice aujourd’hui disparue, qui avait travaillé avec Henri GAMALA.

Ce texte a été publié pour la première fois dans l’édition du mois de juin 1977 de la revue mensuelle « Le Collétain » [N°17]

Je remercie infiniment Mme Maguy MARC, qui m’a très généreusement prêté l’intégralité des éditions du journal mensuel « Le Collétain » qui a paru de 1977 à 2008, qu’elle conserve précieusement, à juste titre, dans sa bibliothèque.

 

Olivier COUDERC

Tags: 

Intervention de M.HUGON sur Henri GAMALA

Le jeudi 19 novembre 2015, M. HUGON, ancien maire du Collet de Dèze, intervient à l'école primaire du Collet de Dèze auprès des CM2 et des élèves de...